Plus connue sous le nom de ‘Fused Deposition Modeling’ (FDM), cette technologie, développée par S. Scott Crump, à la fin des années 80, est commercialisée à partir de 1990 par Stratasys (USA).

Le fichier 3D, le plus souvent au format STL, est découpé en plusieurs couches via un logiciel avant d’être envoyé à l’imprimante.
impression_3d_depot_fil_polymere_008
La température nécessaire pour la fusion de la matière est de 200°, cette température atteinte l’impression 3D peut alors démarrer. Un fil de matière en plastique ABS, de l’ordre de 0.1 millimètre de diamètre,  est alors extrudé sur une plateforme à travers une buse se déplaçant sur 3 axes, x, y et z. La plateforme descend d’un impression_3d_depot_fil_polymere_002niveau à chaque nouvelle couche appliquée et ce jusqu’à impression de l’objet.
Nous offrons la possibilité d’imprimer en noir ou en blanc.

 
Le volume de production des machines est de 25,5 x 25,5 x 30 cm, ce qui représente le plateau de production le
plus grand de toute la gamme Design de Stratasys.
impression_3d_depot_fil_polymere_006